Quelques conseils pour la consommation de vin pendant les grandes chaleur.

Avant d’aborder le sujet principal de la température :

  • Les vins rouges et blancs n’aiment pas la vinaigrette (réservez vos meilleures bouteilles pour plus tard ou plus tôt),
  • Il est difficile de marier le vin avec les œufs (sauf peut être le Champagne avec la brouillade),
  • Le vin rouge n’aime pas les produits fumes (saumon, poulet…) et la majorité des fruits de mer (crevettes, crabe, huîtres…), un blanc s’impose,
  • La tomate non plus ne fait pas bon ménage avec les vins (s’il le faut je prends un blanc),
  • Quand vous n’avez pas un bon accord a proposer, pensez a l’eau et a la bière.

En ce qui concerne la température de dégustation, il faut se méfier pour les rouges de la température « chambrée » a 25 degrés ou plus (au lieu de 16~17) et pour les blancs de la sortie du réfrigérateur a 3 ou 4 degrés…

Attention aussi au réchauffement quand la bouteille est sur la table, surtout en plein air et surtout au soleil.

Ceci est encore plus vrai dans le verre ou le vin monte très vite en température… Évitez d’avoir des verres exposés longtemps au soleil avant de servir. Évitez aussi de trop remplir les verres car le vin est plus protégé des variations de température dans la bouteille que dans le verres.

VIN ROUGE

Le vin rouge se déguste entre 15 et 20 degrés.

En Aout, si vous ne sortez pas le vin de la cave, il faudra donc faire un passage au réfrigérateur ou dans un mélange eau – glace pour abaisser la température. Entre 30 mn et une heure.

Après, pour maintenir la température pendant le service, l’idéal est d’avoir mis un pot en terre cuite humidifie au réfrigérateur à coté de la bouteille si non retour dans l’eau ou le réfrigérateur entre les services.

  • Plus le vin est jeune ou léger (Gamay, Pinot noir) plus on se rapproche des 15 degrés,
  • Plus le vin est fort en alcool (Rhône…) plus on se rapproche des 15 degrés,
  • On visera les 20 degrés pour les vins plus vieux à maturité qui ne sont plus sur le fruit,
  • En urgence, il vaut mieux mettre 10 mn un vin au congélateur plutôt que de le servir a plus de 25 degrés surtout si ce n’est pas un grand vin… (vous ne laisserez jamais vos grands flacons monter au delà de 25 degrés, n’est ce pas?!?).

VIN BLANC

Le vin blanc se déguste entre 9 et 12 degrés.

Compte tenu que peu de caves naturelles sont en dessous de 14 degrés en été, une attente au réfrigérateur ou dans le mélange eau – glace est impérative.

Mêmes techniques que pour le rouge pour maintenir la température de service et on peut mettre le pot en terre humidifié au congélateur pour avoir une plus grande inertie pendant le service.

Si vous avez tapé trop bas et que les arômes sont masqués par le froid, il suffit d’attendre quelques minutes dans le verre pour obtenir la bonne température.

  • Plus le blanc est sec (muscadet, Alsace, sauvignon blanc de Loire…) plus on se rapproche des 9 degrés
  • Plus le blanc est gras ou beurre (chardonnay, semillon / sauvignon a bordeaux…) plus on se rapproche de 12 degrés pour ne pas inhiber les arômes
  • Pour les blancs doux (liquoreux) on visera 9 degrés maxi
  • Champagne dans la fourchette basse a 9 degrés
  • Comme pour le rouge, le congélateur peut faire des miracles pour les étourdi(e)s

VIN ROSÉ :

Vous savez déjà que ça se boit frais (réfrigérateur) et… que les rares rosés qui méritent de s’appeler VIN doivent être bus comme les blancs.

Bonnes dégustations, Bonnes vacances !!!

Thierry Lopez de Arias

Laisser un commentaire